Chirurgie dentaire : où et quand prendre rendez-vous ?

Notre dentition est d’une importance capitale à plusieurs niveaux : santé des dents et du corps par ricochet, esthétique, bien-être, confiance en soi, etc. Ainsi, et bien qu’il est communément difficile de se traîner ou traîner son enfant vers un rendez-vous en tête-à-tête avec le dentiste et ses outils qui vous donnent envie de prendre vos jambes à votre coup, il s’agit d’un mal pour un bien, soyez-en sûr.

En effet, une fois les visites terminées et les soins appliqués, la fierté d’avoir un beau sourire vous fera oublier toutes vos craintes (parfois infondées !). Et pour vous familiariser avec tout cela, voici tout ce qu’il faut savoir.

Qu’est-ce que la chirurgie dentaire ?

Egalement appelée « dentisterie », la chirurgie dentaire est une spécialité du domaine médical étudiant et traitant les affections de nos dents et mâchoires ainsi que les tissus attenants. Elle relève de plusieurs disciplines telles que :

  • L’implantologie : pose de prothèses et implants.
  • L’orthodontie : correction de l’alignement des dents.
  • La médecine bucco-dentaire : elle intervient spécifiquement sur des cas délicats médicalement et techniquement.

On parle aussi de chirurgie buccale qui consiste à extraire les dents, d’épidémiologie buccale qui étudie les causes des maladies buccales et leur prévention et de l’odontologie conservatrice (à ne pas confondre avec l’orthodontie) traitant les caries et les canaux dentaires.

La parodontie est une autre spécialité de la chirurgie dentaire. Elle traite, essentiellement, les tissus de soutien des dents tels que la gencive, le cément ou encore l’os. Quant à la pédodontie, comme son nom l’indique, elle relève des soins dentaires réalisés sur des enfants.

Il faut savoir qu’une bonne hygiène dentaire est très importante grâce à un brossage des dents et des visites chez le dentiste réguliers. La santé bucco-dentaire contribue ainsi à la santé en général, au bien-être physique, moral et social.

Quelles sont les spécialités de la chirurgie dentaire ?

Tout le monde est allé au minimum une fois dans sa vie chez le dentiste, un rendez-vous des plus stressants. Mais savez-vous qu’il y a plusieurs spécialistes qui peuvent s’occuper de votre bouche ? Parlons-en donc !

Chirurgien-dentiste ou dentiste ?

Figurez-vous que c’est pareil ! Appelé « dentiste » par convenance, ce spécialiste est titulaire d’un diplôme délivré par la faculté de chirurgie dentaire après avoir étudié une première année de médecine pour s’orienter ensuite vers une filière d’odontologie :

  • L’orthopédie dento-faciale.
  • La chirurgie orale.
  • La médecine bocco-dentaire.

Bien que le dentiste ne soit pas médecin, il doit s’inscrire au Conseil national de l’ordre des chirurgiens-dentistes.

L’orthodontiste et chirurgie dentaire

On consulte un orthodontiste lorsque l’on a une dentition mal alignée ou des dents qui se chevauchent. En fait, ce spécialiste a suivi une formation complémentaire de 4 ans après avoir été titulaire du diplôme de chirurgie dentaire. Son rôle est de corriger l’alignement des dents dans un but esthétique et fonctionnel.

Le stomatologiste et la chirurgie dentaire

La stomatologie est une spécialité médicale chirurgicale qui traite les problèmes liés à la traumatologie faciale, aux tumeurs cutanées faciales, aux cancers de la cavité buccale et aux malformations cranio-faciales. En outre, le stomatologue s’occupe des complications d’origine bucco-dentaires telles que les infections et les extractions de dents incluses ainsi que les anomalies faciales et la chirurgie de la face (oreilles décollées, rhinoplastie, lifting).

Quels sont les prix en chirurgie dentaire ?

Comme n’importe quelle profession libérale, la chirurgie dentaire est régulée par des tarifs. Relevant du domaine de la santé, les soins sont souvent couverts, en partie ou en totalité, par l’assurance-maladie. Mais allons voir dans quel cas.

La consultation en chirurgie dentaire

La consultation chez un chirurgien-dentiste peut être variable comme chez un médecin. Si votre dentiste est conventionné, l’assurance-maladie vous remboursera à hauteur de 70 % pour cette consultation. S’il s’agit du tarif conventionnel de 21 euros, vous ne paierez que 14,70 euros grâce à la sécurité sociale.

Cela dit, ce tarif peut être revu à la hausse pour une consultation hors des horaires habituels ou si le praticien jouit d’un droit permanent de dépassement. Concernant le prix d’une consultation chez un stomatologue, il dépend du secteur. Si le tarif est de 28 euros en secteur 1, il est libre en secteur 2. Par contre, le remboursement reste fixe dans les deux cas (70 %).

Les tarifs des soins dentaires

Les prix restent plutôt stables entre clinique dentaire et cabinet dentaire. Communément, on trouve les tarifs et remboursements suivants :

  • 16,87 euros pour le traitement d’une carie une face avec un remboursement de 11,80.
  • 28,92 euros pour un traitement d’une carie deux faces avec un remboursement de 20,24.
  • 81,94 euros pour une dévitalisation d’une molaire avec un remboursement de 57,37.
  • 33,44 euros pour une extraction d’une dent avec un remboursement de 23,40.
  • 28,92 euros pour un détartrage avec un remboursement de 20,24.
  • 21,69 euros pour un scellement de sillons avec un remboursement de 15,18.

Notez que ce dernier soin concerne les première et deuxième molaires permanentes des moins de 14 ans. Il est pris en charge une seule fois par dent.

M’T Dent, quel est ce programme gratuit pour enfants ?

Mis en place le premier janvier 2007, M’T Dent est un dispositif de prévention bucco-dentaire permettant aux enfants et adolescents de faire un examen dentaire complet gratuitement chaque trois ans. Et cela se passe en 5 étapes :

  • A 6 ans où les dents sont les plus exposées aux caries.
  • A 9 ans où les dents de lait cohabitent avec les permanentes (une grande ouverture pour les caries).
  • A 12 ans où l’émail est fragile.
  • A 15 ans où l’adolescent prend moins soin de ses dents et est plus enclin à les exposer aux dangers du tabac, par exemple.
  • A 18 ans où la santé bucco-dentaire n’est plus du tout une priorité dans ce début de vie d’adulte.

Un courrier vous sera envoyé un mois avant la date d’anniversaire de votre enfant de la part de l’assurance-maladie. Il comportera un imprimé de prise en charge pour un examen bucco-dentaire. Il faudra s’y rendre dans un délai de 6 mois comptant à partir de sa date d’anniversaire.

Quand est-ce qu’on doit consulter un chirurgien-dentiste ?

Enfants, adolescents ou adultes, personne n’aime aller chez le dentiste mais sachez que l’éviter est juste une fuite en avant. Nous allons ainsi vous montrer comment optimiser ce nombre de visites.

La toute première fois chez le dentiste

Ce premier rendez-vous avec la chirurgie-dentaire s’impose vers l’âge de 3 ou 4 ans, et cela pour plusieurs raisons. En plus de permettre aux petits d’appréhender ce monde si craint (le siège de science fiction, les instruments bizarres, l’odeur particulière, etc.), il prendra connaissance des règles d’hygiène à partir de la source !

Le dentiste profitera de l’occasion pour vérifier l’état de santé bucco-dentaire de l’enfant (la poussée des dents, d’éventuelles caries ou problèmes particuliers). Il lui expliquera également, ainsi qu’aux parents, la bonne manière de se brosser les dents. Car même s’il s’agit de dents de lait, il est important d’en prendre soin, elles permettent d’apprendre à bien mastiquer et prononcer les mots. Par ailleurs, il faut surveiller d’éventuelles caries profondes au risque d’endommager la mâchoire et les dents qui pousseront ultérieurement.

Les rendez-vous des adultes avec la chirurgie dentaire

Si vous voulez vous éviter un traitement lourd, voire une extraction de dent, il faudra penser à prévoir un rendez-vous annuel chez le dentiste afin d’effectuer un bilan bucco-dentaire. Cela dit, il est important de revoir cette fréquence à la hausse si vous avez des problèmes dentaires particuliers (développement régulier de caries, par exemple).

Quelle est l’importance de la chirurgie dentaire dans ces cas ?

Dans certains cas, la chirurgie dentaire devient quelque peu délicate et requiert quelques précautions.

Dents fragiles chez la femme enceinte

Il ne s’agit pas d’un mythe. En effet, les femmes enceintes sont plus enclines à changer leurs habitudes alimentaires en mangeant plus et en privilégiant le sucre (bonjour les caries !). Aussi, celles qui sont sujettes à des nausées et vomissements lors du premier trimestre craignent une acidité buccale dangereuse pour la dentition. Enfin et rarement, elles sont à risque de développer une gingivite gravidique. Celle-ci est susceptible de déclencher un accouchement prématuré. Alors, mesdames, une visite régulière chez le dentiste vous ferait le plus grand bien.

La fragilité dentaire des personnes diabétiques

Sachez qu’une personne diabétique sur 2 souffre d’une maladie parodontale. Cela s’explique par une salive plus sucrée que la moyenne et une difficulté à résister aux infections microbiennes qui les rendent plus vulnérables. Les lésions que l’on rencontre fréquemment chez ce type de patients sont :

  • La carie dentaire.
  • La gingivite.
  • La parodontite.

Il faut également noter que l’absence de symptômes ou de douleurs chez une personne diabétique ne signifie pas une absence de complications dentaires. Ses dents nécessitent la plus grande attention car une complication du genre peut causer un dérèglement glycémique. Une hygiène bucco-dentaire stricte et deux visites annuelles chez le dentiste sont donc fortement recommandées.